Des lieux d'exception

La forêt domaniale de Saint-Germain

A 15 km à l’Ouest de Paris, la forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye s’étend sur 3 533 hectares. Peuplée d’arbre centenaires, elle invite à la promenade à travers un réseau très fourni de laies, allées, routes, chemins… et 65 km de pistes cavalières ! Quelques pistes de galop sont aussi régulièrement entretenues. Et si d’aventure vous rencontrez un garde républicain ou un policier à cheval, ne vous étonnez pas. Ils assurent la protection des promeneurs et la surveillance de la forêt.

Aujourd’hui gérée par l’Office National des Forêts (ONF), elle fût longtemps une partie du Domaine royal en tant que terrain de chasse. 

N’hésitez pas à consulter la charte du promeneur > J’aime la forêt : ensemble, protégeons là.

A Saint-Germain-en-Laye

Le parc du château

Vous pourrez y découvrir un patrimoine naturel et historique de 40 ha d’espaces préservés qui jouxtent l’ancienne forêt royale. Classé « Jardin remarquable », ce lieu de promenade très apprécié permet d’admirer les jardins à la française dessinés par André Le Nôtre pour Louis XIV ou de flâner dans le Jardin anglais créé au XIXe siècle et abritant plusieurs arbres rares. 

La grande terrasse de Le Nôtre offre une vue imprenable sur la vallée de la Seine et Paris.

Le Musée d'Archéologie nationale et Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Situé dans le château de Saint-Germain-en-Laye, le musée est consacré à l’archéologie de la France. Il présente une riche collection d’archéologie comparée des cinq continents. Ces objets, découverts sur le territoire national, couvrent différentes périodes chronologiques : le Paléolithique, le Néolithique, l’Âge du Bronze, l’Âge du Fer, la période romaine (Gaule romaine) et le premier Moyen-Age (Gaule mérovingienne).

La salle de balle
Dame de Brassempouy
La déesse Epona
Statuette cheval
Statuette de cheval

A Maisons-Laffitte

La cité du cheval

Depuis plus de deux siècles, le nom de Maisons-Laffitte et son histoire sont associés aux chevaux de courses. C’est en 1777 que le Comte d’Artois, frère cadet de Louis XVI et futur Charles X, achète le domaine de Maisons et installe ses chevaux de courses anglais dans les écuries du Château. Les premiers entraîneurs s’installent à Maisons-Laffitte en 1881.

Maisons-Laffitte est la cité du cheval de courses par excellence, la ville où les courses représentent le travail de plusieurs générations de propriétaires, d’entraîneurs, de jockeys et de lads. Tous ont la même passion : vivre parmi les chevaux, aimer et servir le cheval. 

C’est dans la continuité de cette tradition que les cavaliers de loirs ou de compétition et les attelages bénéficient de ce cadre exceptionnel.

Le Parc de Maisons-Laffitte

Le domaine de Maisons, conçu par René de Longueil, comprenait, outre le château, d’importantes écuries, égales en beauté à celles de Versailles et de Chantilly, ainsi qu’un Parc de plus de 300 hectares.
Jacques Laffitte achète le domaine en 1818. Soucieux de sauvegarder le caractère résidentiel de son lotissement et un certain nombre de réserves boisées, Jacques Laffitte l’a doté d’un cahier des charges détaillé, toujours en vigueur.

En 150 ans, le Parc, lieu de villégiature, a accueilli de nombreuses célébrités comme Franck Jay-Gould, l’Aga Khan, Jacques Fath, Jean Cocteau… Leurs anciennes propriétés constituent aujourd’hui, pour les visiteurs, d’intéressants lieux de mémoire.